L’INDUSTRIE DE LA CHIMIE ACCUEILLE FAVORABLEMENT UN PROJET DE LOI FÉDÉRAL VISANT À AMÉLIORER LA PERFORMANCE FERROVIAIRE

L’industrie canadienne de la chimie est ravie que le projet de loi sur les services équitables de transport ferroviaire des marchandises ait été déposé aujourd’hui – une mesure législative qui améliorera l’équilibre dans le cadre des négociations entre les expéditeurs et les compagnies ferroviaires canadiennes, et qui permettra d’améliorer la performance du transport ferroviaire.

Le projet de loi ─ qui vient à la suite des recommandations du rapport 2011 du comité d’examen des services de transport ferroviaire des marchandises ─ donnera à tous les expéditeurs, peu importe leur taille, le droit de négocier des accords sur les niveaux de service avec les transporteurs ferroviaires. Il prévoit également un processus d’arbitrage en cas d’échec des négociations – dont les résultats sont exécutoires et sans appel – et des mesures correctives si les compagnies ferroviaires ne respectent pas les conditions des accords sur les niveaux de service.

En tant que le troisième plus gros secteur manufacturier du Canada, l’industrie de la chimie dépend beaucoup du transport ferroviaire – plus des deux tiers de ses expéditions étant faites par train.

« Le niveau de service offert par les compagnies ferroviaires canadiennes peut faire la différence dans la décision des entreprises d’investir ici ou d’aller faire affaire ailleurs », dit Richard Paton, le président et chef de la direction de l’Association canadienne de l’industrie de la chimie (ACIC).

« Cette mesure législative est donc critique – non seulement pour la compétitivité de notre industrie, mais pour la productivité et la prospérité globales du Canada. »

Bien que ce projet de loi donne suite à nombre des préoccupations soulevées par les expéditeurs canadiens, il ne s’applique pas aux expéditions au-delà de la frontière canado-américaine. L’ACIC espère que les responsabilités accrues imposées aux compagnies ferroviaires canadiennes entraîneront la conclusion d’accords commerciaux répondant à tous les besoins des expéditeurs canadiens.

L’ACIC félicite Transports Canada, Ressources naturelles Canada et Agriculture Canada pour les efforts déployés collectivement afin de répondre aux besoins des expéditeurs avec le projet de loi sur les services équitables de transport ferroviaire des marchandises, et est dans l’impatience de travailler avec les parlementaires pour assurer son adoption rapide. De plus, l’ACIC espère que cette mesure législative servira de plate-forme pour une collaboration continue avec les compagnies ferroviaires canadiennes – dans le but d’avoir des services ferroviaires efficients et un secteur manufacturier plus concurrentiel.