Message du Président


L’industrie de la chimie a besoin de l’engagement du gouvernement fédéral pour attirer des projets d’investissements

Alors que le gouvernement libéral cherche à attirer des taux beaucoup plus élevés d’investissements étrangers dans des secteurs innovateurs ayant une forte possibilité de croissance, il faut accorder plus d’attention à l’industrie canadienne de la chimie.  Il y a actuellement plus de 12 milliards de dollars d’investissements, représentant quatre projets chimiques de portée mondiale, pour lesquels une décision doit être prise d’ici la fin de l’année.  Ces projets créeraient des centaines d’emplois, stimuleraient la croissance économique et aideraient le gouvernement à atteindre ses objectifs environnementaux.  Cependant, sans l’engagement direct du gouvernement fédéral, le Canada risque de perdre ces possibilités d’investissements étrangers, de même que des possibilités futures.

Au palier mondial, la chimie est une industrie importante, qui affiche une rapide croissance.  Au Canada, c’est le quatrième plus gros secteur manufacturier, avec des expéditions annuelles de plus de 55 milliards de dollars.  Structurée dans des grappes hautement efficientes et intégrées dans des régions comme Sarnia, en Ontario, et Fort Saskatchewan, en Alberta, l’industrie ajoute une valeur considérable aux ressources énergétiques et agricoles du Canada.

-- Bob Masterson, Président et directeur général de l'ACIC

Lire Plus

Archive

Entrées Récentes

L’industrie de la chimie a besoin de l’engagement du gouvernement fédéral pour attirer des projets d’investissements

La présidence de Trump pourrait signifier n’importe quoi sauf « les affaires courantes » pour l’industrie canadienne de la chimie

Le Canada a besoin de plus de chimie

La chimie : pour des solutions au défi du climat

Le gouvernement doit maintenir le cap sur la gestion des produits chimiques

L’industrie de la chimie a besoin de l’engagement du gouvernement fédéral pour attirer des projets d’investissements

Alors que le gouvernement libéral cherche à attirer des taux beaucoup plus élevés d’investissements étrangers dans des secteurs innovateurs ayant une forte possibilité de croissance, il faut accorder plus d’attention à l’industrie canadienne de la chimie.  Il y a actuellement plus de 12 milliards de dollars d’investissements, représentant quatre projets chimiques de portée mondiale, pour lesquels une décision doit être prise d’ici la fin de l’année.  Ces projets créeraient des centaines d’emplois, stimuleraient la croissance économique et aideraient le gouvernement à atteindre ses objectifs environnementaux.  Cependant, sans l’engagement direct du gouvernement fédéral, le Canada risque de perdre ces possibilités d’investissements étrangers, de même que des possibilités futures.

Au palier mondial, la chimie est une industrie importante, qui affiche une rapide croissance.  Au Canada, c’est le quatrième plus gros secteur manufacturier, avec des expéditions annuelles de plus de 55 milliards de dollars.  Structurée dans des grappes hautement efficientes et intégrées dans des régions comme Sarnia, en Ontario, et Fort Saskatchewan, en Alberta, l’industrie ajoute une valeur considérable aux ressources énergétiques et agricoles du Canada.

Lire Plus

La présidence de Trump pourrait signifier n’importe quoi sauf « les affaires courantes » pour l’industrie canadienne de la chimie

Depuis le résultat étonnant de l’élection américaine, on m’a demandé à quelques reprises : « Quelles répercussions pensez-vous que la présidence de Trump va avoir sur l’industrie canadienne de la chimie et l’économie canadienne dans son ensemble ? »

Bien entendu, la réponse la plus facile est qu’il est trop tôt pour le dire.  Et pourtant, nous pouvons dire avec certitude que « les affaires courantes » auxquelles nous sommes habitués ne seront probablement pas les mêmes.

L’approche ‘pas d’excuses’, ‘l’Amérique d’abord’ de Trump qui a été le point marquant de sa campagne et de la transition laisse croire que la lente croissance économique de la majeure partie de la dernière décennie pourrait céder la place à une expansion renouvelée et plus solide dans les secteurs manufacturiers.

Lire Plus

Le Canada a besoin de plus de chimie

Il faut un leadership audacieux pour attirer et gagner de nouveaux investissements

La vague de consultations faites par divers ministères au cours de l’été indiquait clairement que le gouvernement du Canada se concentre sur une croissance économique innovatrice et faible en carbone.

Une stratégie d’innovation efficace devrait encourager le développement de produits, de services et d’industries pouvant tirer profit de façon optimale des ressources naturelles et des talents qui existent déjà dans notre pays.  L’industrie de la chimie est en mesure de répondre à ces attentes si le Canada peut créer et maintenir un cadre d’investissement à long terme concurrentiel.

Considérée comme une industrie arrivée à maturité il y a des décennies, l’industrie de la chimie de l’Amérique du Nord a connu une résurgence majeure avec l’arrivée d’abondantes charges d’alimentation faibles en carbone liée à la révolution du gaz de schiste.  Aujourd’hui, plus de 270 projets sont en cours de réalisation, représentant plus de 250 milliards de dollars en nouveaux investissements, avec plus de 600 investissements additionnels dans le secteur des plastiques en aval.  Cela fait de la chimie le secteur manufacturier ayant la croissance la plus rapide en Amérique du Nord et un modèle de rétablissement de la fabrication.

Lire Plus

La chimie : pour des solutions au défi du climat

Les plans provinciaux sur le changement climatique récemment annoncés par les gouvernements de l’Ontario et de l’Alberta indiquent clairement que le défi du climat ne peut être relevé uniquement par leurs programmes respectifs de réglementation ou de plafonnement et d’échange.  Les compagnies membres de l’ACIC sont on ne peut plus d’accord.

La fabrication des produits chimiques est souvent considérée comme un secteur invisible, et cela est certainement reflété dans le point de vue qu’ont les décideurs politiques de l’industrie et du changement climatique.  Cela doit toutefois changer.

Lire Plus

Page 1 of 2

 1 2 >