Communiqués de presse

LES RECOMMANDATIONS SUR LA DIVERSIFICATION ÉNERGÉTIQUE DE L'ALBERTA SERVENT DE MODÈLE AU RESTE DU CANADA

26 février 2018,

Ottawa (26 février 2018) –  L’Association canadienne de l’industrie de la chimie (ACIC) applaudit le rapport présenté aujourd’hui par le Comité consultatif sur la diversification énergétique (EDAC) de l’Alberta.  Le comité d’experts a fait part de ses recommandations pour augmenter la valeur des ressources énergétiques, créer des emplois et attirer de nouveaux investissements en Alberta.

« L’ACIC partage les objectifs d’optimiser le rendement pour les Albertains et de soutenir les investissements continus de l’industrie, la diversification économique et le développement responsable, a dit Bob Masterson, le président-directeur général de l’ACIC.  Le panel EDAC a mené des consultations exhaustives avec des intervenants et a présenté des recommandations sensées, qui méritent d’être prises en compte. »

« L’Alberta et le Canada doivent être concurrentiels pour attirer de nouveaux investissements dans la fabrication de produits chimiques à valeur ajoutée, a poursuivi M. Masterson.  C’est une étape importante pour comprendre les possibilités qu’offre à l’Alberta une plus grande fabrication à valeur ajoutée, mais aussi les enjeux de compétitivité qui existent quand les investisseurs choisissent l’Alberta au lieu d’autres juridictions nord-américaines. »

L’industrie de la chimie contribue déjà beaucoup à la stratégie énergétique à valeur ajoutée de l’Alberta.  Les liquides du gaz naturel, en particulier l’éthane, et le gaz naturel lui-même (le méthane) sont convertis en engrais et en produits chimiques à forte valeur ajoutée, ayant entraîné de ventes de 16 milliards de dollars en 2016, dont plus de 8 milliards de dollars en exportations.  De plus, l’industrie crée des emplois de qualité bien rémunérés (plus du tiers de ses employés ont un diplôme universitaire), qui ont d’importants effets multiplicateurs au sein des économies locales – chaque emploi dans la chimie crée cinq emplois dans des secteurs et services connexes.

« En augmentant la valeur des ressources énergétiques faibles en carbone, l’industrie de la chimie aide le Canada à être un chef de file pour relever le défi climatique mondial, a ajouté M. Masterson.  Nous sommes prêts à collaborer étroitement avec le gouvernement alors que ces recommandations sont mises en œuvre. »

Pour de plus amples renseignements, le rapport du comité EDAC figure ici et les recommandations de l’ACIC figurent ici.

- 30 -