Des Cadres Dirigeants Des Industries Chimiques Américaines, Canadiennes et Mexicaines Réaffirment Leur Appui à un Nouvel Accord Commercial Nord Américian

Les fabricants de produits chimiques sont déterminés à tirer parti du commerce en franchise de droits pour stimuler la croissance, les investissements et les emplois tout en examinant des façons de réglementer plus efficacement les produits chimiques

Les cadres supérieurs représentant les industries chimiques américaines, canadiennes et mexicaines ont aujourd’hui réaffirmé publiquement leur appui à la ratification par les États-Unis de l’Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC), également connu sous le nom Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM) au Canada et Tratado entre México, Estados Unidos y Canadá (T-MEC) au Mexique.

L’annonce, dirigée par le président-directeur général du American Chemistry Council (ACC), Chris Jahn, le président-directeur général de l’Association canadienne de l’industrie de la chimie (ACIC), Bob Masterson, et le président de l’Asociación Nacional de la Industria Química (ANIQ), Miguel Benedetto Alexanderson, a été présentée quelques heures avant un vote prévu par le sénat américain sur l’AEUMC, ce qui nous rapprocherait un peu plus de la ratification de l’accord. L’annonce fait suite à des années de collaboration entre les trois associations sur des questions commerciales nord-américaines, incluant un énoncé conjoint le 17 mars sur les priorités de l’industrie pour la modernisation de l’Accord de libre‑échange nord-américain (ALENA).

« Nous sommes tous gagnants avec ce nouvel accord, » a déclaré Chris Jahn, de l’ACC. « Notre appui unanime à la ratification de l’AEUMC témoigne de la collaboration et de la grande intégration du secteur nord-américain de la fabrication de produits chimiques, qui est particulièrement bien placé pour continuer de croître et de créer de nouveaux emplois dans le cadre du nouvel accord commercial nord-américain. Pour les États‑Unis en particulier, les entreprises qui lorgnent la révolution du gaz de schiste et le boom de la production de produits chimiques aux États‑Unis devraient bientôt avoir encore plus confiance pour investir en sachant qu’ils pourront commercer librement avec les principaux partenaires commerciaux de notre industrie au Canada et au Mexique, » a‑t‑il ajouté.

« Nous sommes ravis à la perspective que le Canada ratifie l’ACEUM afin de réduire davantage les obstacles au commerce nord-américain des produits chimiques », a ajouté Bob Masterson, de l’ACIC. « L’élimination des droits de douane et d’autres obstacles au commerce a changé les conditions des échanges transfrontaliers en Amérique du Nord et a encouragé l’investissement régional et l’intégration économique. Les producteurs sont devenus plus efficaces et plus productifs parce qu’ils peuvent profiter de la spécialisation verticale et des économies d’échelle. Les produits canadiens, mexicains et américains, y compris les produits chimiques et les biens qui nécessitent des produits chimiques comme intrants, sont concurrentiels sur le marché mondial parce qu’ils sont le produit de chaînes d’approvisionnement nord-américaines intégrées, » a-t-il dit.

« Le T-MEC renforce l’héritage de l’ALENA, qui consiste à éliminer les droits de douane, permet d’éliminer les obstacles au commerce, de maintenir les coûts de fabrication à un bas niveau en Amérique du Nord, de stimuler les exportations de produits chimiques du Mexique et de créer de nouveaux emplois qui dépendent de ces exportations, » a déclaré Miguel Benedetto, de l’ANIQ. « En particulier, le T-MEC permettra au Mexique, au Canada et aux États‑Unis d’évaluer comment ils pourraient coopérer et réglementer plus efficacement les produits chimiques. Nous considérons qu’une plus grande coopération en matière de réglementation est un gain incontestable pour les entreprises du Mexique et les consommateurs de toute la région qui appuient une approche fondée sur les risques pour la réglementation des produits chimiques et la protection de la santé et de la sécurité humaines et de l’environnement.» a-t-il-dit.

Faits en bref sur l’industrie nord-américaine des produits chimiques et les relations commerciales

L’industrie de la chimie aux États-Unis (en dollars américains) 

  • Le secteur américain de la chimie est une entreprise de 553 milliards de dollars américains qui fournit 542 000 emplois spécialisés et bien rémunérés aux États‑Unis;
  • L’industrie américaine de la chimie contribue plus de 25 % au PIB des États‑Unis, fournit 14 % des produits chimiques du monde et représente 10 % de toutes les exportations de biens des États‑Unis.
  • En 2018, les fabricants américains de produits chimiques ont exporté pour 46 milliards de dollars, soit le tiers de toutes les exportations américaines de produits chimiques, au Canada et au Mexique. Environ 44 % des exportations américaines de produits chimiques vers le Canada et le Mexique sont destinées à des entités apparentées.
  • Près du quart des importations américaines de produits chimiques proviennent du Canada et du Mexique. 64 % de ces importations proviennent d’entités apparentées.
  • Le commerce avec le Canada et le Mexique soutient 46 000 emplois dans l’industrie chimique des États-Unis.

L’industrie de la chimie au Canada (en dollars canadiens) 

  • L’industrie canadienne de la chimie est responsable de 58 milliards de dollars canadiens en expéditions de produits chimiques.
  • Le Canada a échangé pour 65,1 milliards de dollars de produits chimiques avec les États‑Unis et le Mexique en 2018.
  • L’industrie canadienne de la chimie emploie environ 87 900 travailleurs.

L’industrie de la chimie au Mexique (en dollars américains) 

  • L’industrie chimique du Mexique a produit 22,675 tonnes de produits chimiques en 2018 et est responsable de 20,4 milliards de dollars en expéditions de produits chimiques.
  • Le Mexique a échangé pour 27,7 milliards de dollars de produits chimiques avec les États‑Unis et le Canada en 2018. Le commerce des produits chimiques entre le Mexique et tous ses partenaires commerciaux s’est élevé à 43,3 milliards de dollars.
  • L’industrie mexicaine de la chimie emploie environ 48 148 travailleurs.

Réaction de l’Association canadienne de l’industrie de la chimie au budget provincial 2019

La chimie : essentielle à la transition du Canada vers un avenir énergétique faible en carbone

NOVA Chemicals invests to prevent plastic debris in Indonesia

CIAC member, NOVA Chemicals, has announced a three-year investment of nearly $2 million to support a new global initiative to reduce marine plastic pollution in Southeast Asia called Project STOP.

The initiative’s goal is to design, implement and scale circular economy solutions to marine plastic pollution in countries with high leakage of plastics into oceans. NOVA Chemicals’ investment will support the first city partnership in Muncar, a coastal fishing community located in Banyuwangi, Indonesia. With minimal waste services in place, many citizens are forced to dump their waste directly into the environment.

As a member of Responsible Care®, CIAC’s U.N.-recognized sustainability initiative, NOVA Chemicals has long worked towards safe, responsible and sustainable chemical manufacturing.

“Our investment in Project STOP demonstrates our unwavering commitment to shaping a world that is even better tomorrow than it is today. We understand that part of this commitment to being ‘better tomorrow’ is our commitment to Responsible Care and Sustainability,” said John Thayer, Senior Vice President, Polyethylene Business at NOVA Chemicals.

“NOVA Chemicals has a long history of respecting our employees, communities and the environment. We are a founding member of Responsible Care and are deeply committed to the industry’s ideals of sustainability.”

CIAC is working with its members and partners, like NOVA, to reduce plastic waste and support the circular economy. In June, partnering with the Canadian Plastics Industry Association, CIAC and its members committed to set ambitious targets to reuse, recycle or recover 100 per cent of plastics packaging by 2040.

Learn more about CIAC’s commitment to supporting the circular economy 

Learn more about Project STOP 

 

L’ACIC comparaît devant le comité sénatorial qui étudie le projet de loi C-74 pour discuter de la législation sur le prix du carbone

Isabelle Des Chênes, CIAC Executive Vice-President, and Shannon Watt, Director of Environment and Health Policy, appeared before the Senate Committee on Energy, the Environment and Natural Resources on May 3, 2018. Senators are conducting a pre-study of the provisions of Bill C-74, the budget implementation bill, that deal with the government’s plan to price greenhouse gas emissions.

CIAC and its members support efforts to reduce global carbon emissions and have worked collaboratively with both provincial and federal officials to ensure that carbon policies and pricing mechanisms improve environmental performance, avoid double-regulation and maintain Canada’s competitiveness.

Ms. Des Chênes noted that “Canada should support a carbon policy that recognizes emission-intensive, trade-exposed sectors and encourages investments in the Canadian chemistry sector. Additionally, given the incredible investments in innovations and technologies to improve performance around air emissions and climate change, Canada’s proposed output-based allocation process should focus on benchmarking Canadian chemistry operations and performance against global competitors.”

Additionally, Ms. Watt reinforced the point that government needs to provide a comprehensive analysis of the cumulative impacts of the suite of climate change policies including the proposed Clean Fuel Standard.

Watch the CPAC recording: Fuel Suppliers Discuss the Carbon Tax

Les panélistes discutent de l’avenir à faible teneur en carbone du Canada lors du séminaire de printemps de l’Association des utilisateurs de gaz industriels

CIAC President and CEO Bob Masterson gave a brief overview of chemistry’s role in Canada’s transition to the low-carbon energy future at a panel for the Industrial Gas Users Association Spring Seminar in Montebello, Quebec on Tuesday, May 15.

The topic of the seminar panel was Heavy Industry is Necessary in Canada’s Low Carbon Future. Speakers touched on topics such as the Paris Accord, the Pan-Canadian Framework, as well as near-term and long-term targets.

“Demand for chemistry products are forecast to triple in the next 20 years. And it isn’t hard to see why: the products our members make enable our modern, more sustainable way of life,” Mr. Masterson told the crowd.

“We all need sound policies from our government that encourage growth while meeting the needs of our global commitments to sustainability. The world truly needs more good chemistry – made-in-Canada chemistry – to meet our low-carbon goals.”

The invitation only, two-day event included key natural gas stakeholders including users, pipelines and utilities, marketers, regulators and policy makers. Other participants in the panel discussion included the Mining Association of Canada, the Forest Products Association of Canada and the Canadian Steel Producers Association.

Apprenez-en plus sur le rôle de la chimie dans les technologies propres et l’économie sobre en carbone au Sixth Estate

Please join Shannon Watt, CIAC Director of Environment and Health Policy, on May 1 for what promises to be a lively discussion on the growing business of clean tech in Canada.

From building insulation and lighter plastics for vehicles, to solar panels and wind turbines, the products that will help move society to a more sustainable future need chemistry. Canada must fully develop the potential of its chemistry industry so it can deliver solutions to reduce emissions both within the industry, throughout Canada and around the world.

Read Shannon’s op-ed on the topic here.

 The Sixth Estate Before the Bell panel discussion

National Arts Centre, 1 Elgin Street, Ottawa Ontario

May 1, 2018. 7:30 to 9a.m. ET

Speakers include:

  • Shannon Watt, CIAC Director of Environment and Health Policy
  • Industry experts from Export Development Canada, Business Development Bank of Canada, Ecotech Quebec and the Globe and Mail.

If you are not able to attend in person, watch live online here.

Sign Up Now for ChemNews

Recevez notre bulletin hebdomadaire avec les dernières nouvelles sur l’industrie de la chimie au Canada.

T: 613-237-6215
F: 613-237-4061
E: info@chimiecanadienne.ca

Nous suivre

Connectez-vous avec nous sur les médias sociaux pour rester informés et participer.

Recevez notre bulletin hebdomadaire avec les dernières nouvelles sur l’industrie de la chimie au Canada.

ajax-loader